Publicité

L’entraîneur du Benfica a commenté hier soir en conférence de presse l’élimination de Benfica en quarts de finale d’Europa League. Vaincus 2-0 lors du match retour, les aigles ne luttent plus que pour une seule compétition : la Liga NOS. Bruno Lage renvoie désormais toute l’attention de son équipe vers la lutte pour le titre national : « Je pense sincèrement que nous avons une équipe et des joueurs qui veulent offrir une énorme satisfaction aux supporters« . Dans son message d’espoir, l’entraîneur encarnado a demandé un soutien total aux supporters pour les cinq finales qu’il reste à jouer dans la poursuite du grand objectif : la reconquête du titre national.

 

Un but « offert » par l’arbitre et le manque de pression

L’arbitre, maintenant que le match est terminé, aura éventuellement le temps de regarder à nouveau la situation [premier but de l’Eintracht validé en position de hors-jeu] et comprendre qu’il a commis une erreur, mais il ne faut pas simplement résumer la totalité du match à cette erreur. C’est vrai qu’elle conditionne un peu le match parce qu’elle offre un but à l’adversaire mais il faut également regarder notre prestation et essayer de comprendre où est-ce que l’on a pas été suffisamment forts comme au match aller. C’est une réflexion que l’on doit avoir: nous n’avons pas mis autant de pression sur l’adversaire comme on le fait normalement, mais je pense que le match était équilibré tout le long et on a aussi créé nos opportunités pour marquer notre but. »

rafa eintracht
Photo : João Paulo Trindade / SL Benfica

« On méritait de marquer un but »

« Nous nous sommes créé les opportunités que l’on a pu et je pense même que notre entrée en deuxième mi-temps était très bonne. On méritait de marquer un but. On s’est procuré les occasions suffisantes pour marquer mais malheureusement nous n’avons pas réussi à le faire. C’est une phase éliminatoire de plus qui se termine sur une égalité avec la pénalisation d’avoir pris des buts à l’extérieur qui dictent notre élimination. »

L’expulsion ? Habitués à la VAR …

« En Europa League nous avons un petit écran prêt du banc des remplaçants et au moment du but j’ai regardé le ralenti et j’ai facilement vu que le joueur était en position de hors-jeu. Je me suis rapidement dirigé vers le quatrième arbitre pour lui dire simplement que le joueur était en position de hors-jeu en demandant (en faisant le signe) la VAR. Peut-être une erreur de ma part parce qu’au Portugal nous sommes habitués à la VAR et en faisant simplement ça l’arbitre a entendu m’expulser. Je ne sais pas s’ils ont des règles, des normes ou des instructions pour expulser dans ce genre de situation mais c’est tout ce qui s’est passé en tout cas de mon côté hier soir. Des fois on voit des entraîneurs faire pire que de simplement demander la VAR, ce qui fait que cette décision m’a étonné. Même le quatrième arbitre, au vu de sa réaction, était totalement surpris par mon expulsion. Après 354 matchs au service de Benfica, aux différents échelons, et après une exclusion de cette manière dans ce genre de match, je pense que c’est normal que je sois dégoûté. »

Concentration totale dans les cinq dernières finales en championnat

« C’est un mois très important dans notre vie sportive. C’est ce que j’ai dis aux joueurs. En premier lieu, personne ne justifiera rien par rapport à l’arbitrage, même moi qui est un des principaux acteurs désavantagés par cette expulsion car je n’ai pas pu rester sur le terrain et accompagner mon équipe pour le reste du match. Deuxièmement, désormais ce n’est pas le moment pour pointer le doigt sur qui que ce soit; maintenant c’est le moment de s’unir et le message que j’aimerai adresser à partir de cet instant à nos Socios et aux supporters qui nous ont accompagné jusqu’ici, qui sont restés à la maison et qui sont présents dans les 4 coins du monde, c’est que nous avons un mois très important à vivre. Maintenant c’est le moment de voir qui sont les vrais supporters, d’être unis, ensemble pour les cinq finales qu’il nous reste à jouer et qui sont très importantes dans un championnat au sein duquel nous avons réussi une remontée fantastique. C’est fondamental d’être unis dans ce genre de moment. Je crois sincèrement que nous avons une équipe et des joueurs qui veulent offrir une énorme satisfaction aux supporters ! »
seferovic eintracht europa league
Photo : João Paulo Trindade / SL Benfica

« Je suis maigrichon mais je suis solide »

« La pression que je m’applique, depuis 20 ans, est énorme, et pour cette raison tout ce qu’il y a autour n’a pas vraiment d’importance. J’ai mis une énorme pression sur mon travail, à ma carrière et je me dédie tellement à fond dedans que toutes les choses extérieures n’ont pas d’influence dans ce que je fais. Je suis maigrichon mais je suis solide et je résiste à tout.
Publicité

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here