Arriver dimanche à l’Estádio José Alvalade et donner tout sur le terrain sont les mots d’ordre de Bruno Lage. L’entraîneur Benfiquista s’est exprimé en conférence de presse d’avant-match sur le Derby Lisbonne face au Sporting, comptant pour la 20ème journée de Liga NOS.

« On va jouer ce match comme une finale. On doit continuer comme on l’a fait jusqu’ici : entrer organisés, déterminés et compétents pour gagner » a introduit l’entraîneur pour cette journée de championnat, qui débutera à 18h30 ce dimanche.

En conférence de presse réalisée à la Caixa Futebol Campus, Bruno Lage s’est également exprimé sur les cinq solutions pour l’attaque et les 4 recrues en équipe principale de cet hiver.

C’est votre premier Derby en tant qu’entraîneur principal du Benfica, comment vous sentez-vous ? Comment s’est passé cette semaine de travail ?

Oui, c’est mon premier derby en équipe principale, mais j’ai déjà vécu beaucoup de derbys tout au long de ma carrière. Je me sens fier et heureux de faire parti de cette belle histoire du football portugais. C’était une semaine normale. On a préparé ce match de la même manière que tous les autres, on a fait une évaluation de ce qui a bien fonctionné et de ce qui n’a pas bien fonctionné contre Boavista. On s’est entraînés, on évolue et on va continuer à grandir pour devenir plus fort. C’est ça notre but, notre chemin. On s’entraîne bien, on est satisfait de ce qu’on fait et maintenant il faut rentrer sur le terrain mettre en pratique ce que l’on a fait.

Quelle importance attribuez-vous à ce duel ?

Il est très important pour les deux équipes. Tous les matchs entre le Benfica et Sporting sont importants, et surtout dans cette situation pour laquelle les deux équipes sont en désavantage [au classement].

Fejsa et Jonas sont en condition pour ce match ?

Pas encore.

Avec les sorties de Castillo et Ferreyra, sentez-vous à court d’option en attaque, surtout parce-que vous avez un système de jeu avec deux attaquants ?

C’est une question intéressante qui est dans la continuité de l’autre question de CMTV, quand vous m’aviez demandé pour Jonas. Cela veut dire que même vous, vous ne comptiez pas sur Castillo et Ferreyra [NB : CMTV avait demandé si l’entraîneur allait changer le duo Seferovic-João Félix lors du retour de blessure de Jonas]. Vous devez comprendre que le bien-être des joueurs influe sur leur rendement en club. Et ces deux choses ne collaient pas. Les deux joueurs voulaient trouver leur bonheur et le club aussi. La solution prise a donc été la meilleure pour les deux partis. Je leur souhaite le plus grand des bonheurs, maintenant on doit compter sur les joueurs que nous avons et que nous recrutons.  On joue en 4x4x2, même si on peut jouer d’une autre manière. Dans un 4x4x2, on a un gardien, 4 défenseurs, 4 milieux, et 2 attaquants, qui ne sont pas obligatoirement des buteurs, mais plutôt des attaquants. Dans l’effectif on a 5 joueurs qui peuvent remplir cette fonction. Ce sont des joueurs différents, ils proposent des dynamiques différentes, ce qui est également un avantage, parce que chaque match à son histoire, sa stratégie et on peut opter pour 5 solutions.

Quand vous évoquez ces solutions, vous parlez de Rafa ?

Rafa et Jota !

Gagner est indispensable pour se maintenir dans la course au titre ?

C’est une finale pour les deux équipes. On doit continuer à jouer comme on l’a fait jusqu’ici : entrer organiser, déterminés et compétents pour gagner. C’est ça notre grand objectif.

Comment décrivez-vous l’équipe du Sporting ?

C’est une équipe qui a commencé à jouer en 4x3x3, avec de bonnes dynamiques, et qui aime construire son jeu derrière. Ils ont un système de jeu intéressant avec 3 milieux et cherchent la longueur sur les ailes et avec leur latéraux. Ils cherchent des occasions de buts avec leur milieux et par les aigles. Ils jouent beaucoup sur les centres. Je vois une équipe très compétence et je m’attends à un match très intéressant. Deux systèmes différents vont s’affronter, mais qui vont faire face à des défis tactiques et individuels. Les confrontations individuelles vont également être très intéressantes.

Quand vous avez pris les commandes de l’équipe, le message que vous avez passé était de regagner le soutien des supporters. Vous sentez-vous reconquis ?

A chaque match on doit montrer qu’on est là. J’ai dis à mes joueurs sur un ton d’humour : quand on arrive quelque part et qu’on tape à la porte, de l’autre côté il y a toujours quelqu’un qui répond « c’est qui ? » et non « qui c’était ? ». C’est ça notre but. On doit prouver à chaque match ce que nous sommes. Le match face à Boavista est déjà passé. On doit s’entraîner quotidiennement pour gagner. Et la réponse au « qui c’est ? », on répond « c’est moi, je suis ici, présent, organisé et compétent pour gagner ». La ‘reconquista’ est faite quotidiennement, en jouant bien, en pratiquant un football de qualité. L’équipe a besoin des supporters, et les supporters ont besoin de l’équipe telle qu’elle est, de cette manière.

Pour terminer la conférence de presse de l’avant-match du derby, Bruno Lage a invité les journalistes à se saisir de leurs calculatrices : « Hier [vendredi], les journalistes ont affirmé que l’équipe ne s’était pas renforcée pendant le mercato… Alors, je vous demande : calculez combien de joueurs sont arrivés : Ivan Zlobin, Ferro, Florentino et Jota. Faites le calcul et voyez combien.

Pour nous, il y en a quatre, ce que je dis en plaisantant, c’est qu’on sert maintenant six déjeuners en plus, parce que Jota mange pour trois, ça revient plus cher dans ce sens. Faites les calculs pour 4 joueurs, un pour chaque secteur. Calculez combien cela nous coûterait d’engager quatre joueurs comme eux », a déclaré l’entraîneur de Benfica.

Amoureux et fan inconditionnel du Benfica, je vous fais découvrir ce magnifique club à travers son histoire et son actualité quotidienne. Au programme, records, statistiques, faits et histoires du plus grand club Portugais, et surtout, de l'actualité chaque jour sur le tetra champion national !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here