Le Benfica Lisbonne a reçu et vaincu le GD Chaves sur le score de 4-0. A la fin de cette rencontre, Bruno Lage a complimenté la prestation de ses joueurs tout en considérant le résultat mérité. Le technicien encarnado avec actuellement 8 victoires consécutives en Liga NOS a expliqué certaines de ses décisions prises pour ce match, notamment la titularisation de Samaris en défense central, et a commencé à se projeter sur la prochaine rencontre des encarnados, celle face au FC Porto à l’Estádio do Dragão.

Une victoire méritée

On a fait un bon match, on est très bien entré dans le match déterminés. On a fait une très bonne première mi-temps, on a su ce qu’il fallait faire. On a fait circuler le ballon avec patience et on a affronté la stratégie de Chaves qui était celle que l’on pensait. On a bien fait circuler le ballon, circuler, encore et encore avec patience, et quand on a su trouver l’espace on a marqué le but. C’est comme cela qu’on a marqué le 1er et deuxième but, et ensuite on a senti que l’équipe adverse libérait de plus en plus d’espace notamment dans leur dos et c’est ainsi qu’on a marqué le 3ème but. Une très bonne première période, d’énorme qualité. Je souhaiterais féliciter les joueurs pour ce qu’ils ont fait sur ce match et à l’entraînement. Quand on s’entraîne bien et déterminés pour évoluer, on fini par faire de bons matchs, et c’est ce que nous faisons.

Le résultat est mérité, on a marqué en première période, en seconde aussi. On a eu diverses occasions de buts, je me rappelle notamment de deux actions de Pizzi que le gardien a bien défendu. Notre stratégie s’est bien déroulée. Tiago [Fernandes, entraîneur de Chaves] a très bien préparé ce match. Il a essayé de contrôler notre jeu intérieur et ils ont eu une occasion où ils sont sortis rapidement en attaque lorsque notre équipe n’était pas bien positionnée. Le 4-0 est un résultat mérité, on aurait pu marquer plus de buts mais on doit rester calme. On veut toujours en faire plus parce qu’on s’entraîne pour ça, mais il faut aussi savoir qu’on a une équipe compétente en face de nous et bien organisée.

Un test solide avant le Classico

Les tests sont à tout les matchs. Les choses paraissent faciles, mais elles ne le sont pas. Travailler sur chaque match donne beaucoup de travail. Chaque match à son histoire, et aujourd’hui [lundi], c’était un match de plus face à une équipe qui allait nous mettre en difficulté, comme ce qu’on a vu face aux matchs contre Marítimo, SC Braga et Porto. Ils ont très bien contrôlé ces matchs et notamment l’espace intérieur, comme ils l’ont fait durant les 15 premières minutes. Quand l’équipe adverse avait son bloc bas sur le terrain on a du être patient, faire circuler le ballon d’un couloir à l’autre pour créer de la supériorité numérique. Samedi prochain on a un match très important et on va essayer de maintenir cette mentalité. Demain [mardi], c’est jour de repos pour les joueurs, qui ne respirent plus depuis quasiment trois semaines à cause des matchs et des voyages, et après on sera prêt pour travailler le prochain match.

Samaris défenseur central, Florentino en 6

Ils ont fait leur match. On a travaillé ce positionnement dès le premier jour. On à l’habitude de tester différentes positions. Pour Florentino c’était un petit peu plus facile parce qu’il connaît notre manière de travailler. Samaris quant à lui a déjà joué défenseur central dans le passé. On a ajusté ce qu’il y avait à ajuster et je pense qu’on a été solide sur ces points là, et notamment dans la circulation du ballon avec deux milieux et les deux centraux. On a su garder l’équilibre quand on perdait le ballon.

C’est ça qu’on construit aux entraînements. Samaris avait déjà joué défenseur central, et on devait seulement voir s’il se sentait mieux à droite ou à gauche, et on a pris la décision de laisser Rúben Dias à droite.

Mérite aux joueurs

C’est le travail des joueurs. On a nos idées, mais sans leur travail, sans détermination on arriverait à rien. Je suis très heureux d’être leur entraîneur, pour la manière dont ils s’entraînent et pour ce qu’ils ont montré au public, collectivement ou individuellement parlant. Ce sont les joueurs qui écrivent l’histoire. 8 victoires oui, mais on pense que au prochain match. C’est ça notre manière de faire et rien ne m’enlèvera cette idée là.

Remerciement pour le soutien

Que les supporters continuent de nous supporter comme ils l’ont fait jusqu’ici. Ils sont d’une grande aide. Je me rappelle qu’à la 20ème minute contre Rio Ave [premier match de Bruno Lage], on était entrain de perdre 2-0 et avant qu’on regagne les supporters, c’est eux qui nous avaient regagnés grâce à leur soutien. Les supporters sont fantastiques et on se doit de correspondre à chaque match.

João Félix, Jonas et Seferović en même temps

Ce que j’ai vu aujourd’hui [lundi], je l’ai vu hier à l’entraînement [dimanche] mais le contraire. A l’entraînement, Jonas a donné un but à João Félix, aujourd’hui j’ai vu João Félix donner un but à Jonas. Tout ce qui se passe pendant les matchs se passent également aux entraînements. On s’entraîne bien, on joue bien, on se lie les uns aux autres, et on essaie de comprendre dans quel type d’espace les joueurs sont les plus aisés. On crée des dynamiques, des routines, des stratégies collectives et aussi à deux.

Le prochain match chez les dragons

Ce sera un Benfica identique. On a déjà joué contre Porto et on doit se concentrer sur ce Benfica. Le Benfica d’aujourd’hui est un Benfica qui, quand il a le ballon construit à partir de son gardien de buts, c’est le premier attaquant ; et quand le Benfica n’a pas le ballon, il défend à partir de ses deux attaquants. C’est ce qu’on travaille également et on est pas prêt de changer. On travaille une équipe avec et sans ballon, avec une transition défensive très haute qui récupère le ballon dès le milieux de terrain offensif. C’est ça qu’on exerce aux entraînements et qu’on essaie de reproduire sur le terrain.

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here