De retour en Liga NOS après le succès face au Eintracht Frankfurt pour la Ligue Europa, Bruno Lage s’est projeté sur la 29ème journée de championnat face au V. Setúbal. L’entraîneur a complimenté l’adversaire tout comme certains de ses joueurs. Au programme, une analyse de l’adversaire, la performance de João Félix au dernier match, un commentaire sur les 6 changements dans le onze initial face au Eintracht.

Quelles difficultés attendez-vous de ce V. Setúbal, sachant que c’est une des équipes qui encaisse le moins de but ?

Ce sera un match spécial et important. Spécial pour moi parce que je suis de Setúbal et c’est au Vitória que j’ai commencé ma carrière, aux Juvenis, en tant qu’adjoint du ‘mister’ José Rocha. Ce sera un match important parce que c’est une finale à jouer et on devra être à notre meilleur niveau. On va jouer contre une équipe compacte qui n’encaisse pas beaucoup de buts. Ils ont 3 attaquants et c’est ça leur vrai danger. À l’extérieur, leur résultats ont été très intéressants, ils ont gagné des points et ils se rapprochent du maintien. On est dans la dernière ligne droite et on va jouer face à une équipe très bien organisée. On devra être à notre meilleur pour gagner ces 3 points.

Que ressentez-vous à propos des compliments dont fait l’objet le Benfica et ses joueurs après la victoire contre le Eintracht ?

Votre travail c’est de soit complimenter, soit critiquer. Nous on vit entre les deux. Quand on gagne tout n’est pas si rose et quand on perd tout n’est pas si mal. On doit garder l’équilibre. Tout le monde aime être complimenté c’est vrai, et on est satisfait que notre travail et nos performances soient reconnus, mais notre ligne directrice est de garder l’équilibre dans la vie au quotidien, en compétition et à l’entraînement pour faire notre parcours et continuer d’évoluer.

Vous avez fait un renouveau dans le onze avec 6 changements en Ligue Europa. Allez-vous faire la même chose pour ce match ? Avez-vous besoin de Samaris pour la prochaine saison ?

Pour parler de « renouveau » dans le onze, il faut savoir quel est le onze typique. Il n’y a pas de onze typique. Notre manière de faire les choses est de bien préparer les joueurs, analyser l’adversaire et jouer le match avec la stratégie qui va nous permettre de gagner. Durant ces 3 derniers mois tout le monde a joué et a été titularisé. On est satisfait du rendement de Samaris, Fejsa, Florentino et Gabriel. On regarde toujours le côté positif de leur prestation.

Il y aura 10/11 jours entre le match retour face au Eintracht et celui de Marítimo. Comment se porte l’équipe physiquement et quelle gestion d’effectif comptez-vous faire pour les matchs tous les 3 jours ?

Je me suis peut être mal expliqué, ce n’est pas de la gestion physique, c’est de la gestion d’équipe. Comprenez-bien que suivant l’âge du joueur, la récupération est différente. En fonction de cela on doit faire une gestion, en analysant également les joueurs que l’on a à disposition et la stratégie que l’on veut mettre en place pour ce match.

Après le match João Félix contre le Eintracht Franfkurt, son transfert est-il inévitable en fin de saison ?

À la fin du match je vous avais demandé de ne pas faire de « Une » avec João Félix, et le lendemain vous l’avez fait. Cela prouve que je ne peux pas contrôler cela, et tant mieux. Je savais que cela pouvait se passer, on sait gérer la pression, c’est quelque chose que je ressens dans mon travail, mais je met la pression également à João [Félix] avant le match à propos de sa dynamique et des mouvements qu’il doit faire. Avant le match, je lui ai mis la pression en lui disant qu’il devait marquer 10 buts dans ce match. Et à la fin il m’a répondu : ‘Mister : je vous dois encore 7 buts’. Laissez-le tranquille. Il a un très bon environnement familial, une équipe fantastique autour de lui qui le soutient et lui donne toutes les conditions pour grandir. Laissez les choses se faire naturellement. Laissez-le avoir une carrière au Benfica, en Sélection Nationale et éventuellement à l’international.

Pensez-vous qu’il y a une grande possibilité que le championnat soit bouclé juste après les matchs européens ?

Non. Ce que je vois ce sont les difficultés que l’adversaire peut nous causer. C’est uniquement cela qui me préoccupe. Quelles difficultés le V. Setúbal va nous créer ? Quels espaces vont-ils nous laisser pour marquer ? Que ce soit bien ou mal on a 3/4 jours pour récupérer des matchs européens. Si on pourrait avoir plus de matchs pour préparer le match ? Tout le monde dirait ‘oui’ ! Mais ce que je vois uniquement c’est l’analyse de l’adversaire et les difficultés qu’il peut apporter.

visage
Fondateur de SLBFrance, webmaster et rédacteur depuis 2016 et étant un amoureux et fan inconditionnel du Benfica, je vous fais découvrir ce magnifique club à travers son histoire et son actualité quotidienne. Au programme, records, statistiques, faits et histoires du plus grand club Portugais, et surtout, de l'actualité chaque jour sur le tetra champion national !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here