Publicité

Après une rencontre gâchée par deux erreurs de la défense Benfiquista face à Belenenses (2-2), à l’Estádio da Luz, Bruno Lage a considéré la prestation du Benfica bonne, dans un match où les encarnados ont été « supérieurs à tout les moments« . Le technicien a en outre remercié le soutien inconditionnel des supporters qui n’ont jamais lâché l’équipe, même après les deux erreurs consécutives qui ont permis aux visiteurs de décrocher le point du match nul.

Analyse du match

C’était un match bien disputé. On a fait un grand match face à cette équipe de Belenenses. On a pratiquement dominé l’ensemble de la première période, on a bien fait circuler le ballon, un peu lentement cependant. Belenenses avec une défense de 5 joueurs a très bien défendu ses cages et a essayé de détourner nous faire jouer par l’intérieur. On le savait, on était préparés pour cela et on a essayé de jouer sur l’extérieur. En revanche, la circulation de balle n’était pas très rapide, principalement entre les centraux et les milieux, pour arriver à l’autre couloir, et d’ici accélérer et créer des occasions. On a corrigé cela et on a essayé de faire en sorte à ce que nos centraux reçoivent le ballon plus vers l’avant, principalement quand lors des changements d’ailes afin que l’équipe adverse n’ait pas le temps de basculer. On a réussi cela et on est arrivé au 2-0 avec deux beaux buts.

On a très bien mené et c’est avec mérite qu’on prend l’avantage. Après il y a eu de la malchance. On a fait deux erreurs, des erreurs offensives, et non défensives. Des fois ce genre d’erreur arrive, ces fautes d’inattention qui nous arrivent et offrent l’égalisation à Belenenses, qui a l’habitude de bien jouer, mais qui aujourd’hui n’était pas la même. On aurait du gagner, mais cela ne s’est pas passé comme ça. Le plus important c’est notre réaction, et de se donner jusqu’à la fin, en restant organisé et dévoué. On essayé de renverser la situation sans relâche, et c’est dans ce but que les remplacements ont été faits. Maintenant il ne nous reste plus qu’à travailler, il y a encore 9 finales.

Le soutien des supporters

Je ne peux pas parler du match sans parler du public. Les supporters nous ont toujours soutenu. Aujourd’hui, à 2-0 ou a 2-2, le public était toujours présent, il nous a pardonné nos erreurs. On veut que les supporters nous soutiennent jusqu’à la fin de saison pour nous aider, comme ils l’ont fait jusqu’ici.

Le chemin parcouru

Les joueurs ont compris ce qu’ils ont fait, ça arrive. Le pire aurait été de ne pas bien jouer ce match et de gagner. On est conscient qu’il fallait gagner, mais ce qui nous a enmenné jusqu’ici dans ces deux mois de travail, c’est la qualité de nos matchs. On va analyser le match, voir où on a pêché, et continuer à travailler. C’est la meilleure confiance que les entraîneurs, les joueurs et tout le staff ont : au travail, lors des matchs, et dans la qualité du jeu. L’équipe a bien joué et a répondu présent : dommage pour les deux erreurs d’inattention qui nous ont coûté l’égalisation.

Assumer les erreurs

On a besoin de s’entraîner pour que ces erreurs puissent se passer aux entraînements, pour améliorer notre jeu. L’équipe a toujours été concentré et a fait un bon match. Dommage pour le résultat parce que ce sont deux erreurs offensives. S’ils elles étaient défensives ce serait autre chose. Ce sont des erreurs collectives. Les nôtres, et celle de l’entraîneur.

Deux matchs consécutifs sans victoire

On va attendre deux matchs de plus. Ce sont deux compétitions différentes [Ligue Europa et Championnat]. Je serais mal en point si l’équipe ne jouerait pas bien pendant 3 ou 4 matchs, aujourd’hui elle a très bien joué. Les résultats sont importants, on en est conscients, mais j’insiste : ce qui nous a emmené jusqu’ici, c’est notre manière de jouer, notre attitude et notre organisation. Si vous analysez le résultat, il y a match nul, mais au delà de ça, on a déjà fait des matchs moins bien réussis. On garde l’équilibre et c’est avec cet équilibre qu’on va parcourir notre chemin jusqu’à la fin.

Beaucoup de pression ?

Si on aurait pas bien réussi notre match, si on aurait pas eu la possession de balle, si on ne se serait pas crée d’occasions, je serais d’accord, là non. Peu importe le résultat, demain [mardi], le travail sera le même, préparer le match suivant, analyser et définir la meilleure stratégie pour faire à nouveau un grand match jeudi.

Travail acharné

On doit continuer à travailler. On a un grand match jeudi et dimanche on jouera de nouveau pour le championnat. On doit se donner à fond, comme on l’a fait aujourd’hui, pour vaincre l’équipe qui, selon moi est l’équipe sensation du championnat [Moreirense]. Et j’y crois.

Favoris ? Il n’y en a pas

Je veux être le favoris concernant les beaux spectacles et les beaux matchs pour ceux qui nous accompagnent. C’est ça qui m’importe le plus. Je suis un entraîneur très dévoué envers mon travail et envers ce que je peux contrôler. Le favoritisme, je ne le contrôle pas. Ce que je peux contrôler c’est que si on joue bien on gagne les matchs, on gagne plus de points et c’est à la fin que les comptes se font.

L’absence de Seferovic

Concernant, l’absence d’un joueur, on sait que l’équipe fonctionne en fonction de chacun. Cela fait deux mois qu’on joue et vous m’aviez demandé pour Jonas. Aujourd’hui, Jonas a joué 90 minutes comme je vous l’ai dis, il a marqué un but, et vous me demandez maintenant Seferovic ?

Le retour de Jonas en titulaire

Ce que j’ai aimé le plus de Jonas c’est son match et son but. Je suis très content qu’il m’ait dédié ce but, mais ce qui me satisfait le plus c’est la manière dont le jeune Jonas s’entraîne et à quel point il est prêt pour aider l’équipe. C’est ça qui me rend le plus heureux. Il a fait un bon match, il a aidé l’équipe et il a marqué un très bon but.

L’arbitrage

Je ne parle jamais de cela. Certes, je suis nouveau ici, mais j’ai déjà 20 ans de carrière d’entraîneur et aucun arbitre ne m’a jamais expulsé ou rappelé à l’ordre. Je ne contrôle que le travail de mon équipe et de mes joueurs. Le reste, je m’en fiche. Il y a des personnes plus compétentes que moi pour commenter cela, et je reste concentré uniquement sur notre jeu. L’arbitre, je ne le contrôle, je souhaite seulement qu’il fasse le meilleur travail possible. Je n’ai jamais parlé d’arbitrage, et ce n’est pas maintenant que je vais commencer à le faire.

Publicité
Amoureux et fan inconditionnel du Benfica, je vous fais découvrir ce magnifique club à travers son histoire et son actualité quotidienne. Au programme, records, statistiques, faits et histoires du plus grand club Portugais, et surtout, de l'actualité chaque jour sur le tetra champion national !

1 COMMENTAIRE

  1. Ils ont bien joué le match. Dommage pour les erreurs défensive. Heureusement cela n’a pas conduit à une défaite.

    On peut facilement pardonner à Vlachodimos pour son erreur d’appréciation, vu le nombre de fois où il nous a sauvé dans bien des matchs.

    Il n’y a plus qu’à se servir de ces erreurs afin de ne pas recommencer.

    Rendez-vous au prochain match.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here