Publicité

C’est sur un match maîtrisé que le Sport Lisboa e Benfica a vaincu ce mercredi le CP Sporting, comptant pour la demi-finale (aller) de la Coupe du Portugal. Après ce match où les aigles repartent avec un pied au Jamor, Bruno Lage a analysé en conférence de presse les principaux événements du match, et s’est montré satisfait du visage montré par l’équipe, tout en soulignant l’évolution du collectif encarnado.

Une victoire dédiée à Chalana

Je ne suis pas né dans cette maison mais j’ai grandis ici, c’est quelque chose qui me rend fier, pour la manière dont j’ai toujours été traité toutes ces années par tout le monde… Le Benfica c’est ça ! Dernièrement beaucoup de joueurs sont nés et je n’oubli pas tout les Benfiquistas qui m’ont aidé, les ex-joueurs, et toutes les personnes qui travaillent au Benfica. Aujourd’hui je voudrais laisser un message de soutien pour notre ami Fernando Chalana. On lui dédie cette victoire.

(Chalana souffre de la maladie d’Alzheimer et son état de santé s’est empiré ces derniers jours).

Analyse du match

Une première mi-temps équilibrée, une deuxième qu’on dominait. On était toujours très proche de leurs buts, et on aurait pu en marquer plus. On a eu deux ou trois grosses occasions pour en marquer un ou deux de plus lorsqu’on était à 2-0. Et puis on a commencé à perdre petit à petit le ballon, on a laissé quelques espaces au Sporting et sur un renversement il y a faute, et cette faute a permis leur joli but. Score 2-1, mais comme je l’ai dis en conférence d’avant-match, c’était un match important, parce que c’était un derby juste après un derby, mais celui-ci n’impacte pas la suite. Car même si on aurait gagné 2-0 le match resterait ouvert et tout cela se décidera en Avril.

La différence entre les deux derby

Le Sporting a joué un peu différemment. De notre côté on a tenté de faire le même match dès le début. Le Sporting a tenté de bloquer l’aile gauche sur Gabriel. Et quand on a compris la manière de construire on est devenu plus tranquille dans le match, et c’est ce confort qui, sur une transition, nous a permis de marquer. Les équipes s’étudient mutuellement, le match a été plus équilibrée que l’autre derby, comme prévu, parce que nous sommes deux grandes équipes. On est satisfait de ce match, et on va continuer.

Un remplacement forcé et un nouveau joueur

La deuxième mi-temps de ce derby fut différente. On a fait 30 minutes de grande qualité et on est arrivé naturellement au 2-0, sachant qu’on aurait pu marquer plus. On ne l’a pas fait et à partir de là les joueurs ont commencé à se sentir frustrés, ce qui est normal. Le Sporting répond en faisant rentrer deux attaquants. Je voulais faire un changement de plus mais je ne pouvais pas à cause de la sortie de Jardel [sortie blessé en première mi-temps]. J’ai perdu un remplacement, mais j’ai senti que pendant le match on avait gagné un joueur [Ferro] et c’est important. On aurait pu mieux contrôler le match en gagnant 2-0.

Il est encore trop tôt pour évaluer la blessure de Jardel. Je suis satisfait de tout l’effectif et encore plus de la prestation de Ferro. C’est une nouvelle recrue dans notre équipe.

Un fait curieux : Ferro a fait ses premiers pas en équipe principale contre Luiz Phellype qu’il a déjà affronté cette saison en équipe B. Le Sporting a l’habitude d’acheter des joueurs au Paços [Ferreira] et Luiz est un grand joueur, pourquoi Ferro ne pourrait-il pas jouer ?

Nous avons fait en sorte que cette confrontation se produise. Il faut donc croire au travail, croire en la valeur de ces joueurs pour qu’ils soient lancés au bon moment. Je vous avais dit que les renforts étaient à la maison. Je suis pleinement satisfait de la prestation de Ferro. Il a donné une réponse très positive. Dieu veut que nous ayons un défenseur central qui à de l’avenir et qu’il fasse une belle carrière.

Le soutien des supporters

Je sens que les gens sont content de notre match. Mais ils doivent l’être tous les matchs. Une équipe comme le Benfica et ses joueurs doivent être préparés pour cela. Les gens savent qu’on a de bons joueurs, et ils veulent une belle équipe, ils doivent jouer de cette manière pour que les supporters soutiennent l’équipe. C’est notre travail. On doit être présent à tout les matchs, on est ici, on est le Benfica et on joue de cette manière. Et ainsi les supporters nous soutiennent pendant 90 minutes, ils sont infatigables et cela nous rend plus que heureux. Aujourd’hui, nous avons été balayés par l’enthousiasme des fans et il doit y avoir cela : énergie et joie.

Publicité
Amoureux et fan inconditionnel du Benfica, je vous fais découvrir ce magnifique club à travers son histoire et son actualité quotidienne. Au programme, records, statistiques, faits et histoires du plus grand club Portugais, et surtout, de l'actualité chaque jour sur le tetra champion national !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here