Publicité

Bruno Lage a analysé la victoire du Benfica Lisbonne face à Santa Clara, à l’Estádio de São Miguel, comptant pour la 17ème journée de championnat Portugais. L’entraîneur arrivé en provenance de l’équipe B pour remplacer Rui Vitória, limogé, a complimenté les 70 minutes positives de l’équipe et a mis en évidence les transitions offensives de l’équipe Açorienne dans les 20 dernières minutes de jeu, qui sont un aspect à revoir. Le technicien encarnado a notamment expliqué la titularisation de Zivkovic et Gabriel, ce dernier qui n’a réalisé que 17 matchs depuis le début de saison.

Analyse de la victoire du Benfica

« On a fait un bon match et je pense qu’on est sur le bon chemin pour regagner le public. Jouer bien et reconquérir notre public sont les objectifs pour l’instant, match à match. Si nos supporters nous supportent et nous accompagnent, l’équipe pourra grandir, évoluer et jouer comme nous le faisions. On a joué pendant 70 minutes sur un très bon niveau. En première mi-temps, on a eu plusieurs occasions de buts; en deuxième, profitant du meilleur positionnement de notre part et du fait que Santa Clara avait un joueur en moins, on aurait pu mieux contrôler le match. On a laissé l’adversaire attaquer dans notre camp et l’équipe doit s’améliorer sur cet aspect ».

« C’était un très bon match de notre part, avec une entrée très forte et une première mi-temps très bonne, avec beaucoup d’occasions. On a très bien joué pendant 15 à 20 minutes où on aurait pu marquer le deuxième, ou troisième but ».

Titularisation de Gabriel et Zivkovic

« Zivkovic et Gabriel ? Je cherchais à avoir le contrôle du ballon, à mieux construire, à droite, à gauche, et avoir un meilleur équilibre dans le match. C’est ce que nous avons fait. On a eu le contrôle sur toutes les actions, avec une transition défensive forte, ce qui nous a permis d’être tout le temps supérieur. Cependant, les 20 dernières minutes sont à revoir ».

« C’est un feeling qu’il faut comprendre et les feelings des entraîneurs ce n’est pas un magicien qui regarde dans une boule de cristal, mais plutôt une analyse que l’on fait de notre équipe et de l’adversaire. On doit connaître qui sont les joueurs du Benfica, ce qu’ils sont, créer des routines et mettre les joueurs à l’aise. Le plus important c’est que les joueurs comprennent ce que nous leur transmettons au quotidien et que les Sócios comprennent que l’entraîneur communique bien avec les joueurs, et ils comprennent ».

Conquérir les supporters avec un beau football

« J’ai entendu cette déclaration [de João Henriques avec la métaphore sur Rocky et Ivan Drago et je n’ai pas arrêté de rire. Je suis fan de Rocky, et je pense que nous devons être Rocky pour faire de beaux combats sur le terrain, comme nous l’avons fait les 70 premières minutes de ce match et comme ce que nous avons fait à Rio Ave à partir des 20 premières minutes. Un football de qualité est la clef pour regagner le public, et avec le soutien des supporters, le Benfica devient très fort ».

La très bonne entrée du match

« Les buts aident, mais la première occasion que nous avons eu à la 2ème minute a été déterminante. J’ai senti alors une équipe plus sûre, avec un très bon positionnement. Le but est ensuite apparu et c’est la conséquence de notre jeu offensif ».

L’ambiance fantastique au stade

« L’ambiance a été fantastique. On a été très bien accueillis hier [jeudi] quand nous sommes arrivés. Cela faisait longtemps que le Benfica ne venait pas sur l’île [de São Miguel] et on a ressenti cette ambiance. Le soutien du public a été déterminant ».

Le dernier match à la tête de l’équipe principale ?

« La question de continuer n’est pas importante. Le plus important c’est de comprendre que des hommes existent dans ces vestiaires, quelle équipe veulent-ils montrer, quel football veulent-ils montrer, ils veulent récompenser les supporters et les reconquérir. C’est ça le plus important ».

Le peu de repos entre les matchs en janvier

« Je viens d’une réalité où il fallait jouer tout les 3 jours, et je sais ce que c’est de gérer une équipe. Il n’y a aucun problème. On doit être capable de changer les routines de 4x3x3 en 4x2x2, je connais les joueurs et je sais préparer les matchs. Ce fut mes tâches des 3 dernières années en travaillant aux côtés de Carlos Carvalhal ».

Publicité
Amoureux et fan inconditionnel du Benfica, je vous fais découvrir ce magnifique club à travers son histoire et son actualité quotidienne. Au programme, records, statistiques, faits et histoires du plus grand club Portugais, et surtout, de l'actualité chaque jour sur le tetra champion national !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here