C’est à l’Estádio da Luz que le Benfica Lisbonne s’est imposé face à 41 352 spectateurs contre Boavista, sur le score de 5-1, conservant sa deuxième place au classement de Liga NOS. L’entraîneur Bruno Lage s’est montré satisfait de l’exhibition de ses joueurs en conférence de presse et a renforcé l’importance des entraînements pour arriver à ce résultat.

Ne pas rentrer en euphorie

C’était un beau match. Mais le plus important dans tout cela c’est ce que j’ai finis par dire aux joueurs. On doit maintenir l’équilibre, on est tristes parce qu’on est déçu d’avoir perdu le dernier match, mais on ne doit également pas tomber dans l’euphorie parce qu’on a gagné aujourd’hui de cette manière. Il faut toujours penser au travail, penser à ce que nous avons fait, qu’on perde ou qu’on gagne, il faut continuer d’évoluer. On doit se focaliser là dessus, et garder l’équilibre, comprendre ce qu’on fait de bien et ce qu’on fait de moins bien, et continuer à évoluer. On est très concentrés sur notre travail, et on pense de match en match ».

Nouvelles dynamiques de jeu

L’équipe a déjà vécu cela dans le passé, et on doit le récupérer, avoir une bonne transition, mais cela ne se change pas en un claquement de doigts, ni en regardant des vidéos, on change cela en s’entraînant et les joueurs comprennent et prennent l’habitude de faire ces choses. Créer l’habitude de jouer dans un système différent, et je pense qu’on est sur le bon chemin, petit à petit on aura des va avoir des bons moments, d’autres moins bons, mais on doit rester forts et équilibrés pour être l’équipe que nous avons montrés aujourd’hui. Si on veut être une équipe qui a la possession, quand on l’a perd on doit très vite réagir. On a eu de très bons moments, où on a récupéré le balle vers le milieu de terrain offensif, et d’autres fois pas autant, et on doit améliorer cela. Et cela se construit au jour le jour, en s’entraînant, avec beaucoup de travail. Et j’y crois ! ».

La famille Benfiquista

Le mot d’ordre doit être « équilibre ». L’équilibre des émotions, être tous ensembles, et jouer ensemble. On a un effectif rempli de grands joueurs, aujourd’hui 11 joueurs ont joué, mais l’équipe a besoin de tout le monde, et notamment du public et le public demande à ce que l’équipe joue comme cela… et pour jouer comme cela, on doit beaucoup travailler, beaucoup s’entraîner, évoluer, et c’est ça notre objectif ».

L’évolution collective et individuelle

C’était un beau match qui est sur la continuité de notre travail. On a fait une bonne deuxième période contre Porto. C’était une semaine où on a beaucoup travaillé, de bonne qualité et avec une bonne attitude de la part des joueurs, en ce qui concerne l’évolution collective et individuelle. C’est l’équilibre des choses! Si on perds, on est tristes. On examine notre performance, faisons l’évaluation et poursuivons notre évolution; nous avons gagné, nous étions satisfaits, bonne victoire, trois points de plus et on analyse ce que nous avons fait, le bon, le moins bon et continuons notre travail et notre évolution. Ce n’est que comme ça qu’on peut être une bonne équipe. On doit garder cette mentalité pour évoluer de match en match.

Le positionnement avec et sans ballon de chacun

L’importance c’est qu’il comprenne [João Félix] ce qu’est le jeu collectif, et c’est ce que j’essaie avec tout le monde. J’essaie de créer de nouvelles dynamiques, de nouvelles routines dans un système différent et tous les lier les uns au autres. Les positions sur le terrain sont bien définies et ils comprennent tous ce qu’ils doivent faire dans leur position respective, et dans chaque match, avec ou sans ballon.

Le prochain duel face au Sporting

C’est vrai qu’on aura un jour de repos en plus, mais comparé à l’autre entraîneur [celui du Sporting], j’ai travaillé beaucoup moins longtemps avec l’équipe que lui. Le plus important c’est que l’équipe se présentent en forme, peu importe les jours de repos. Ce qui est important c’est le repos, les deux équipes vont avoir plus de 3 jours de repos, mais éventuellement, moi comme lui on aurait besoin de plus de jours pour s’entraîner mais cela n’est pas possible.

Le marché des transferts

Le facteur déterminant sera d’avoir tous les joueurs disponibles pour travailler et s’entraîner. C’est ça le plus important. Peu importe les sorties ou non, tout le monde doit être concentré sur notre travail et sur notre évolution.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here