Publicité

L’entraîneur du Benfica, Bruno Lage, s’est projeté en conférence de presse sur la prochaine rencontre des encarnados, face à Moreirense, comptant pour la 26ème journée de Liga NOS. Au programme, un commentaire sur le rendement de João Félix, sa convocation en sélection nationale, l’adversaire en Europa League, et 9 finales avant la fin du championnat.

Le Benfica va affronter Moreirense que vous considérez l’équipe sensation de ce championnat. Quel adversaire allez-vous affronter ? Votre réaction pour le tirage des 1/4 de finales de Ligue Europa ?

C’est l’équipe sensation, on s’attend à une grande équipe avec une très bonne organisation défensive et offensive, des bons talents individuels et un entraîneur qui fait actuellement une saison fantastique. Ils ont un jeu de grande qualité, pour cela je m’attends à un adversaire très compétent. On devra être à notre meilleur niveau pour ramener les 3 points.

[Sur la Ligue Europa], il est encore trop tôt pour parler de cela. C’était un des possibles adversaires. On a tout le temps l’obligation de bien jouer, entrer sur le terrain pour bien jouer, c’est ce qu’on va faire.

On parle beaucoup de fraîcheur physique. Concernant la fraîcheur mentale, est-il important d’être 1er au classement à ce stade du championnat ?

Ce qui est important c’est de gagner et de bien jouer. Cela nous rend plus confiant. On veut continuer à bien jouer et à gagner. Ce qu’on a fait ces deux derniers mois et demi fut un ‘comeback’ fantastique, une équipe qui pointait à la 3ème place sans grande aspirations pour revenir à la première place et qui est maintenant premier au classement. On veut rester à cette première place.

Un des joueurs sensation est João Félix. Avez-vous constaté une baisse de rendement ces 3 derniers matchs ?

Je comprends cette question, mais pourquoi parlez-vous des 3 derniers matchs et non pas des 10 derniers matchs ? C’est comme analyser le championnat seulement sur les 2 derniers mois et demi. On doit regarder le parcours qui a été fait avant. On ne peut pas se baser là-dessus. Sinon on peut aussi dire qu’on a perdu et fait match nul contre le Dinamo et Belenenses. Si on regarde la carrière de Cristiano Ronaldo, qui est un grand exemple pour son parcours fantastique, il a eu aussi des moments moins bons. Il n’a pas joué le dernier match ? Cela s’appelle la gestion d’effectif pour quelqu’un qui a tout le temps joué les 90 minutes, alors qu’avant il ne les faisaient pas. C’est notre gestion de l’effectif et pour moi il était plus opportun de le faire entrer pendant le match.

Quel est votre ressenti sur la convocation de João Félix en sélection nationale ? Vous avez-dis que l’équipe doit être au plus haut niveau, l’est-elle vraiment ?

Demain on devra répondre présent sur le terrain. C’est ça notre message. On ne regarde pas le passé, mais plutôt le présent. Peu importe ce qu’il s’est passé le match d’avant, on doit se concentrer sur le présent. C’est quelque chose qu’on doit montrer au quotidien. Il y a des jours où on croirait que Rúben Dias est le pire défenseur central du monde, et aujourd’hui on dirait que Ferro est déjà considéré comme un des meilleurs au monde. On dirait que vous ne percevez pas l’équilibre qu’on a. Selon vous : soit on est très bons, soit très mauvais. La vie c’est : faire des erreurs et aller de l’avant.

Concernant João Félix, c’est la conséquence de son parcours. Le sélectionneur a fait son choix, il a analysé et n’a pas seulement regardé ses 2 ou 3 derniers matchs. C’est une convocation naturelle pour un jeune de ce pays qui joue en première division.

Comment se porte l’équipe physiquement ? Fatigué de l’Europa League ? Faudra t-il remplacer quelques joueurs pour le prochain match ?

Cela dépend de chacun des joueurs. Certains jouent depuis 2 ou 3 mois, d’autres encore plus. Et ceux qui en ont le plus récupèrent mieux. Cela parait contradictoire, mais c’est vrai. Des exemples ? Pizzi, André Almeida, Rafa. Ce sont des joueurs qui ont toujours répondu présent mais qui ont eu des saisons à 50 ou 60 matchs. Je sens un groupe animé d’être passé à la première place, on ne dépend que de nous et on est confiant pour la suite. On a encore deux jours pour étudier [le onze initial], mais pour l’instant ce que je vois c’est que tout le monde est disponible pour jouer.

Le championnat touche bientôt à sa fin, savez-vous que vous avez de moins en moins le droit à l’erreur ?

On dirait que le championnat se termine bientôt pour vous, pour nous il reste encore beaucoup de matchs. Qui peut faire des erreurs ? Personne. Benfica, Porto, Braga et Sporting… la marge d’erreur est minime. On se met la pression uniquement sur notre manière de jouer parce que c’est uniquement cela qu’on peut contrôler. Pour gagner on doit bien jouer.

Pensez-vous que la baisse de rendement de João Félix ces derniers matchs est dû à l’absence de Seferovic ? Pourquoi n’avez-vous pas remplacé Fejsa après un arrêt si long ?

Qu’est-ce que le rendement ? C’est de marquer des buts. On ne l’a pas mis parce que Jota et Rafa correspondaient pour d’autres choses. João Félix doit s’habituer à cela. Quand les gens sont habitués à le voir faire des choses incroyables, jouer normal ne suffit plus. Il a 18 ans, il est humble et il s’amuse dans un stade rempli et avec une équipe qui le soutient. Vous avez déjà commencé à le comparer à Cristiano Ronaldo. C’est juste João Félix.

Dommage que vous n’assistez pas aux entraînements parce qu’on est toujours au très haut niveau. Quand on pourra, on ouvrira un entraînement pour que vous voyez la manière dont on travaille. Fejsa est un champion et il a fait les 120 minutes sans aucun soucis, Jonas était également prêt pour cela et on l’a déjà dit.

Le fait que Benfica ait perdu contre Moreirense le match aller influera t-il sur ce match ?

On prépare et on travaille tous les matchs de la même manière. On analyse le jeu offensif et défensif de l’adversaire, leurs tactiques et on définie la notre en fonction. Mais le fait qu’elle nous a vaincu est une motivation en plus.

Publicité
Amoureux et fan inconditionnel du Benfica, je vous fais découvrir ce magnifique club à travers son histoire et son actualité quotidienne. Au programme, records, statistiques, faits et histoires du plus grand club Portugais, et surtout, de l'actualité chaque jour sur le tetra champion national !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here