C’est lundi que le Benfica Lisbonne fera son retour en Liga NOS après son succès en Turquie face à Galatasaray. L’équipe de Bruno Lage se déplace cette fois-ci sur le terrain du CV Aves, comptant pour la 22ème journée du championnat. L’entraîneur encarnado s’est projeté sur cette rencontre en conférence de presse d’avant-match.

Après un très bon match avec 6 nouveautés dans le onze titulaire, choisir le prochain onze sera t-il difficile ?

Ce qui est difficile c’est d’analyser l’équipe du CV Aves et ses dynamiques. Elle joue avec 5 défenseurs, mais cela reste une équipe offensive. Elle joue en 5x4x1, attire les latéraux vers la profondeur sur la largeur et jouent également des ailes vers l’intérieur, ils dont deux milieux qui aiment jouer et trois attaquants dangereux. À partir de cela on doit réfléchir à notre stratégie. Je suis satisfait de tout l’effectif, tout le monde compte, les joueurs le sentent et travaillent au maximum.

João Félix fait parti des pré-convoqués en sélection. Vous y attendiez-vous ?

Pour ce qu’il a fait, oui. Je pense que oui. Fernando Santos a également eu l’opportunité de convoquer d’autres jeunes. João Félix a un énorme potentiel. Ce qu’il faut souligner c’est ce qu’il fait sur le terrain, il garde les pieds bien sur terre et il affronte tout ce qu’il vient naturellement.

Avant, Jardel et Fejsa avaient une place presque indiscutable dans le onze. En regardant les prestations de Florentino et Ferro, ce statut est-il finis ?

Non ! Vous comparez un capitaine et Fejsa à deux jeunes qui ont chacun fait un match. Cela n’a aucun sens. On ne va pas privilégier ces deux jeunes, et abandonner ceux qui nous ont tant donné. Tout le monde compte, on joue tout les 3 jours, et des fois il y a des blessures qui font que je ne puisse pas compter sur eux, mais je suis satisfait de tout le monde. On doit choisir la meilleure stratégie en fonction de qui est disponible et jouer tout les matchs avec le but de gagner. Le mieux pour Florentino et Ferro, mais aussi pour Jota est qu’ils sentent qu’ils doivent poursuivre le travail effectué jusqu’ici. Ils ont chacun fait un match, très bien disputé, mais ici il faut être régulier.

Conti, Fejsa, Jardel et Salvio sont-ils disponibles ? Malgré le match retour très proche contre Galatasaray, le match contre Aves est prioritaire ?

Ils ne joueront pas, et Ebuehi non plus. Ce qu’on doit analyser c’est la récupération de chacun entre les matchs. Après le match [contre Nacional] on a pris la décision qu’on a prise face à Galatasaray. On a eu 4 jours de pause et on a pris les décisions qu’il fallait prendre contre Aves. On prend des décisions en fonction de notre stratégie, de la récupération de chacun, et de la disponibilité des joueurs. C’est comme cela qu’on prépare et qu’on aborde les matchs.

Vous avez fait 10 matchs en équipe principale du Benfica avec de bons résultats. Voyez-vous encore une marge de progression de l’équipe ou les adversaires peuvent-ils maintenant comprendre comment bloquer ce Benfica ?

L’important c’est nous, moi, l’équipe technique, et les joueurs. On forme une équipe et on fait dans la continuité de notre travail. Quand on ne s’entraîne pas, il y a des aspects qui se perdent, et on doit être tout le temps régulier. Maintenant qu’on a une bonne transition défensive, on ne peut pas arrêter de s’entraîner là dessus, sinon cela se perd. Après il y a l’analyse de l’adversaire, eux aussi nous analyse et pour cela on doit réinventer des tactiques. Pour ce match par exemple, on va jouer avec un système différent.

Le FC Porto a déjà joué la 22ème journée, c’est une pression en plus ?

Notre plus grande pression c’est de bien faire ce que nous devons faire sur le terrain, rien d’autre. C’est la pression que je me met à moi et mes joueurs, à mon équipe technique. Ce qu’on peut contrôler ? Notre stratégie, jouer bien et gagner. C’est évident qu’on est en plein combat pour le titre, on est à 4 points du 1er, avec un match en moins, on doit donc être responsable, et on doit tout le temps présenter un bon jeu sur le terrain.

Jonas est prêt à jouer ?

Il est convoqué et j’en suis très content. Par rapport à la question sur les plus jeunes et les plus vieux, je vois un jeune qui récupère des ballons, marque des buts et s’amuse. Le plus important c’est de rentrer heureux à la maison.

Amoureux et fan inconditionnel du Benfica, je vous fais découvrir ce magnifique club à travers son histoire et son actualité quotidienne. Au programme, records, statistiques, faits et histoires du plus grand club Portugais, et surtout, de l'actualité chaque jour sur le tetra champion national !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here