L’entraîneur du Benfica, Bruno Lage a analysé en ‘flash interview’ et en conférence de presse la victoire de ses hommes lors de la 27ème journée de Liga NOS, face à Tondela à l’Estádio da Luz, 1-0. Au programme, une analyse sur un match très difficile, un pari sur le même onze qu’au précédent match, la cohésion du groupe qui a permis la victoire, et un commentaire sur le Joker Seferovic.

Difficile, mais mérité

Un match très difficile, mais une victoire méritée. On a très bien débuté le match avec de très bonnes occasions, dont l’une d’elles avec Rafa face au gardien. En milieu de première mi-temps on a commencé à sentir de la nervosité, qui n’est pas normal chez nous. On a perdu beaucoup de balles et on a commencé à trop jouer entre les lignes. On a essayé de s’améliorer en deuxième mi-temps avec l’entrée de Seferovic, obligeant Tondela à jouer sur la largeur, cherchant Grimaldo et André Almeida pour après essayer de percer la défense. On devait faire beaucoup de centres pour obliger l’adversaire à basculer d’un côté à l’autre. Avec l’entrée de Adel [Taarabt] et de Jota, la situation s’est maintenue, on a continué de jouer sur la largeur et on a crée des difficultés à la défense adverse sur la largeur. Et c’est sur une de ces actions qu’on a marqué le but de la victoire avec Jonas et Seferovic. Un grand mérite au Tondela pour son organisation défensive, ils ont eu leurs occasions, on a eu les nôtres. Si toutes les balles seraient entrées, le résultat aurait pu être 4-2 ou 5-2. Ce qui compte dans cette dernière ligne droite c’est de gagner les points.

Moi tout comme Pepa se plaignont des occasions manquées. C’est pour ça que le résultat est si minime. A partir de la 25ème minute, on a arrêté de faire ce qu’on faisait. On a insisté en jouant plus vers l’intérieur. Nos milieux de terrain étaient très ouverts et notre transition défensive n’était plus aussi bonne. C’était un bon match de notre part, avec une bonne entrée ».

Le même onze qu’au précédent match

C’est important de gagner en jouant bien. On a misé sur le même onze qui a très bien joué à Moreira de Cónegos, mais aujourd’hui on a pas si bien joué. Mais après une trêve de 15 jours avec beaucoup de joueurs en sélection, on a pu s’entraîner ensemble. On a pris des risques et on est très bien entrés dans le dernier tiers. Une victoire méritée pour une équipe qui a cherché le résultat ».

« La fatigue des Sélections Nationales ? C’est normal qu’une situation ou une autre puisse arriver. L’équipe est très bien entrée dans le match. On a de grands joueurs et le fait qu’ils aillent en sélection doit être un motif de fierté et non d’excuse.

L’esprit et l’union de groupe

[L’esprit de groupe], c’est ce qu’on vit au quotidien ici. On a une très grande empathie pour tout le monde et cela s’est vu lorsqu’on a reçu Adel [Taarabt]. Célébrer et fêter les buts de cette manière renforce l’esprit de groupe et l’équipe. Et c’est ça qu’on recherche pour cette fin de championnat.

Rester concentré

Etant donné les occasions qu’on a eu, insister dans le jeu intérieur sans toujours parvenir à marquer nous a rendu un peu nerveux. Une autre chose que j’ai remarqué… le hors-jeu flagrant mais qui n’a été sifflé qu’à la fin de l’action… J’ai senti que mes joueurs étaient intrigués. On travaille notre ligne défensive pour qu’elle soit compacte et haute, et si les hors-jeux sont si évidents que cela, ils doivent êtres sifflés directement. Ce n’est pas une critique, c’est le protocole de la VAR, mais j’ai remarqué que ça énervait l’équipe et je leur ai dis à la pause. On a pas besoin de parler avec l’arbitre, mais plutôt faire notre travail et garder notre concentration sur ce qu’on peut contrôler.

Satisfait de tous, Seferovic Joker ?

Tous mes joueurs sont des jokers. Seferovic est entré et a marqué. Quand on fait les convocations et quand on étudie le onze, on analyse les joueurs qui peuvent rentrer pour plusieurs situations : blessures, renverser le match… Premièrement Seferovic est entré pour jouer à l’intérieur avec Jonas, et Pizzi s’est replacé au milieu. L’équipe jouait bien mais je pense qu’elle a quand même exagéré les passes longues et je me suis dis qu’il fallait que je fasse rentrer un joueur pour remettre de la clarté dans ce milieu. J’avais le choix entre Adel et Gedson, j’ai décidé Adel, il est bien entré dans le match et à partir de là on a eu plus le contrôle du ballon. Mais ce qui me satisfait plus que tout, c’est que tous le monde donne le meilleur de soi-même, les titulaires comme les remplaçants.

Amoureux et fan inconditionnel du Benfica, je vous fais découvrir ce magnifique club à travers son histoire et son actualité quotidienne. Au programme, records, statistiques, faits et histoires du plus grand club Portugais, et surtout, de l'actualité chaque jour sur le tetra champion national !

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here